Fishing trip mars 2020
Carangue de mars
Fishing trip mars 2020
Retour de séjour n° 116 : Fishing trip mars 2020
Rendez vous à l’aéroport

Je retrouve Alain à Roissy, ensemble, nous effectuons les formalités, Frank et José sont partis de Bordeaux et nous rejoindront en zone d’embarquement.

C’est toujours avec plaisir que je retrouve le trio de retraités cette fois pour deux semaines de pêche, du 21 février au 07 mars ! 

Georges nous à rejoint, il complétera le groupe déjà sur place, il est là pour une semaine, c’est Valerian qui prendra la suite et finira le séjour !

Le vol air France est direct, moins de six heures de vol et nous voilà à bon-port, moko et son 4×4 nous attend, une heure plus tard c’est devant une bonne bière sur la terrasse que nous finirons cette journée.

Première sortie

La première demi -journée est comme de coutume réservée à la préparation du matériel, le groupe fait connaissance autour du repas, préparé avec soins par Mamé et Hawa.

Cette première sortie sera plutôt sympa, petits barras et carangues au coup du soir régaleront les pêcheurs. Dommage que la suite soit un peu plus compliquée .

Un groupe atypique

Je guide le bateau de l’équipe Georges en compagnie d’Aboulaye et Fodé. Pour ce récit, seul Georges sera cité, les deux autres pêcheurs (père et fils) ne souhaitant pas apparaître dans cet article, je me dois de respecter leur choix.

Ils sont par ailleurs réfractaires à toutes formes d’intervention dans leurs méthodes de pêche ce qui sera malheureusement préjudiciable pour leurs futurs résultats.

Une simple observation!

Je me permets seulement une observation, l’excès d’orgueil  désocialise et prive de nombreux enseignements et de rappeler plus sérieusement,  « le savoir de mon frère me manque, car ma vérité n’est pas la vérité », c’est valable aussi en matière de pêche

Un pêcheur apprend tout au long de sa vie. Je pense que nombre d’entre nous quelque soit leur obédience se reconnaissent dans cette doctrine.

Nos amis habitués du camp pêcheront  avec Laurent, Joseph et moko, équipe sympathique et soudée avec une pensée pour José, intarissable conteur d’histoire qui nous régalera tout au long de ce séjour.

Au fil du temps, ils sont devenus des amis, lors de nos nombreux échanges,  alors que nous dissertons sur nos priorités, il apparait indéniable que si la pêche est notre vecteur commun,  l’amitié et le partage sont aujourd’hui les motivations réelles de nos voyages. 

Une première semaine en demi-teinte

Je n’ai pas pour habitude de déformer la réalité, force est de constater : cette première semaine de pêche ne correspond pas vraiment à nos attentes !

Les poissons sont peu actifs et il faut se battre chaque jour pour déclencher des attaques.

Des solutions hauturières apportent cependant des réponses positives, carangues et barracudas de tailles respectables seront les principaux acteurs de nos sorties.

Déjà une semaine…

Notre ami Georges, est sur le départ, dommage, c’est un très bon compagnon de voyage, généreux, disponible et dynamique, son enthousiasme manquera  sur mon bateau !

Chaque jour, Laurent et moi chercherons les meilleures options, cela fini par payer, dès le début  de la deuxième semaine, une nette amélioration avec un bon nombre de touches enregistrées, de beaux poissons sont au rendez vous !

L’arrivé de Valerian fait du bien, c’est un gars bien cool, bon pêcheur avec lequel je reprends plaisir à travailler.

Les deux autres protagonistes ont choisi définitivement  la plage,  Les équipes sont modifiées, je pêcherai avec Valerian et Frank, José et Alain avec Laurent.

Fishing trip mars 2020
Barracuda avec lescaores.com
Pas peu fier de son couvre chef !

Je ne pouvais passer sous silence les frasques vestimentaires de l’ami Valerian, j’attire votre attention sur le galurin de l’intéressé.

Par ailleurs soustrait à sa grand-mère dans l’urgence du départ. Porté avec fierté, l’histoire ne dit pas si depuis le précieux couvre chef à été restitué !

Une armée de Barracudas

Si la pêche en bordure nous apporte son lot de prises, celles-ci restent plutôt de tailles modestes, pour ce séjour, c’est décidément au large que les chances sont les meilleures.

Plusieurs dizaines de barracudas seront capturés en trois jours !, les carangues, en ordre plus dispersé, répondront également à nos sollicitations 

Un spot bien fourni…

Arrivés sur un spot hauturier, un espadon voilier nous salut puis disparait, j’avoue une petite frustration, nous n’étions pas prêt.

Laurent m’appelle à la radio, « j’ai beaucoup de détection, sans doute des barras » la suite lui donne raison, une bonne trentaine de touches suivront.

Fishing trip mars 2020
Image sondeur
Pas de doute, ce sont des Barras
Une anecdote 

Une touche plus sévère que les autres met à mal la monture de José qui casse et perd son leurre…un rapala CD 18 tout neuf. Nous sommes un peu loin et nous n’avons pas vu la scène.

Aboulaye mon marin m’interpelle, une grosse chasse, un barracuda se fait maltraiter pas ses semblables et fini par flotter.

il a un rapala avec lui s’écrit Fodé, en approchant, il nous est possible de récupérer la bête, du moins ce qu’il en reste avec le leurre dans la gueule.

de quoi chambrer un peu l’ami José ravi de récupérer son leurre. Décidément ces poissons agressifs et cannibales sont dotés d’un solide appétit.

Fishing trip mars 2020
Vorace!
Une dernière sortie avant départ.

Le trio de choc Alain, Frank et José (qui nous laissent orphelins d’histoires) est sur le départ, ils partent un jour avant nous.

C’est donc, une fois n’est pas coutume, que le lendemain avec Laurent et Valerian nous prenons la mer pour cette dernière sortie du séjour, avec un challenge, faire prendre une belle carangue à Valerian au jig !

Le spot est occupé

La présence d’un concurrent sur le site ne me pose aucun problème, mais je suis plus réservé lorsque ses deux clients ne parvenant pas à prendre un poisson à la canne.

Ils n’hésitent  pas à se munir d’un fusil harpon, nous devons le salut de notre journée à l’oubli de leurs palmes !

Si pour les locaux je peux comprendre la démarche,  c’est pour moi bien plus difficile de la part de gens qui vendent de la pêche sportive ! (en particulier ceux qui font gorge chaude du no kill !!!)

lescaores.com 
Fishing trip mars 2020
Mission accomplie

Je ne pêche pas souvent avec Lolo, par la force des choses, chacun œuvrant sur son bateau, c’est avec un réel plaisir, dans un climat très détendu que notre  mission sera remplie avec deux carangues  « fischeri » et quelques seconds couteaux au compteur de Valerian !

IODA, des cannes au top !
Fishing trip mars 2020
IODA des cannes au top
Les S57J de IODA des cannes au top

Depuis très longtemps (depuis la création de la marque),  j’utilise des cannes IODA, notamment la HB86 pour le popper.

Lors de ce séjour nous avons testé avec brio les S57J HYBRID, belles cannes de couleur bleues, trois brins, super pratique pour voyager, d’un rapport qualité prix imbattable.

Mais surtout, je vous les recommande pour l’Afrique de l’ouest, elles sont au top !

A bientôt pour de nouvelles aventures

Séjour préparé avec MS FISHING (msfishing.fr), Guidage et matériel de pêche.

Retour de séjour n°116


3 commentaires

SYLVAIN CORTADE · 29 mars 2020 à 10 h 16 min

Merci Serge de ce compte rendu. La réussite sourit toujours à ceux qui ne perdent pas espoir et qui ont un sens de l’observation en éveil, avec un petit poil d’acharnement!!!En pêche et en Afrique en particulier, la vérité d’hier n’est pas forcément celle de demain, et ça, c’est ch…….t!
amicalement
Sylvain

christine SILLARD · 6 avril 2020 à 16 h 35 min

Lecture très agréable même sans avoir pratiqué .Voyage sympa pendant ce confinement avec des passionnés de peche . Un petit clin d’oeil à José et a bientôt de vous lire … Christine

FABIEN FECHEROULLE · 13 avril 2020 à 17 h 21 min

Merci serge, pour ce beau retour de pêche cela me donne toujours envie de retourner en Guinée.
Il y a deux points que je trouve dommage:
l’un est l’attitude de certains pêcheurs que j’ai du mal a comprendre alors qu’il n’y a pas de compétition et que l’objectif et de passer un bon moment de convivialité et d’échange, il ne faut jamais oublier que qui que l’on soit, on n’a toujours à apprendre.
le second et que pour moi, je ne fait pas un voyage de pêche pour voir des plongeurs chasseurs(qui par ailleurs, souvent discourtois) sous le bateau, je trouve ça affligent, c’est mon point de vu. Fort heureusement, on les voient peu sur les spots que l’ont pêche!
En attendent j’espère pouvoir repartir sous peu en Guinée avec l’équipe Les Caorès de serge et en compagnie de Lolo pour passer un bon moment de pêche et de détente a la villa.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.